Sélectionner une page

En 2015, un protocole expérimental européen d’échanges transfrontaliers d’animaux de boucherie est entré en vigueur. Dans ce cadre, l’abattoir communal de Virton, en Belgique, reconnues aux normes européennes, est devenu le pilote de la mise en place d’un protocole expérimental spécifique entre la Belgique, la France et le Luxembourg.

L’objectif de ce projet était de faciliter en allégeant les démarches administratives pour les éleveurs frontaliers, afin d’avoir accès à un abattoir plus proche, situé de l’autre côté de la frontière. Cette simplification était attendue et répond à de nombreuses demandes d’éleveurs frontaliers. Ce protocole est le symbole d’un vrai travail transfrontalier et de la volonté de surpasser les frontières administratives.

Pour préparer ce lancement, plusieurs réunions ont eu lieu entre les acteurs belges, français et luxembourgeois. Elles regroupaient, entre autres, les services vétérinaires nationaux, les services de  la ville de Virton, la chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle et EcoTransFaire, en tant que facilitateur d’actions transfrontalières.

Grâce à ce protocole, les éleveurs ont accès depuis quelques années à un abattoir de proximité, à taille humaine, qui assure la prise en compte du bien-être animal par un trajet plus court et la mise en place de circuits courts locaux.

Pour plus d’information sur ce protocole ou l’abattoir de Virton, contactez Bernard LAHURE (blahure@ecotransfaire.eu)